Il encourait une peine plancher de quatre ans mais le tribunal l'a écartée

Forums: 

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/414945/Drogue__Le_c...

Drogue
Le cannabis pousse sur les trottoirs d'Orgeval…

Décidément, dans certains quartiers, il faut faire attention où on met les pieds. Arrêté mercredi soir à Orgeval avec 5,20 grammes de résine de cannabis devant ses chaussures, Manuel Maamar, 24 ans, affirme que la drogue ne lui appartenait pas.
Quelqu'un d'autre l'aurait perdue sur ce trottoir de la rue Léopold-Charpentier. Pour son malheur, le jeune homme s'apprêtait à marcher dedans quand la police a surgi.
Sauf que les agents de la brigade anticriminalité sont formels : Manuel Maamar, à la vue des policiers, a laissé tomber à ses pieds « un objet noirâtre ». « C'est pas vrai ! », a-t-il dit hier après-midi lors de son procès en comparution immédiate (c'est un récidiviste des infractions à la législation sur les stupéfiants).
« Il y avait plein de buissons autour de moi. Pourquoi j'aurais jeté le shit à mes pieds alors que j'aurais pu le jeter dans les buissons ? »
Les policiers seraient-ils des menteurs ? A cette question du tribunal, le prévenu répond par l'affirmative. Et d'où provient donc cette importante somme en liquide - près de 1000 euros - retrouvée dans ses poches ? « C'est l'argent que j'ai touché de l'Assedic. » Entre sa parole et celle des policiers, les juges ont tranché. Manuel Maamar, déclaré coupable, a pris trois mois de prison ferme. Il a été écroué pour purger cette condamnation mais aussi deux autres en vertu desquelles il était recherché : huit jours ferme et trois mois de sursis révoqués, là aussi pour des affaires de produits stupéfiants.
En état de récidive, il encourait une peine plancher de quatre ans mais le tribunal l'a écartée en raison de la faible quantité de drogue trouvée en sa possession.
F.C.

Article paru le : 23 janvier 2010

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.