Reprogrammer la consommation de marijuana ne suffit pas

« Le tabac et l'alcool ne sont pas visés par la Loi sur les substances contrôlées ».
Il est reconnu que ces substances présentent des risques bien plus importants pour la santé que le cannabis.

Reprogrammer la consommation de marijuana ne suffit pas

PAR PAUL ARMENTANO, DIRECTEUR ADJOINT DE NORML
POSTÉ LE 5 SEPTEMBRE 2023

Dix mois après que l'administration Biden a demandé au ministère de la Santé et des Services sociaux « d'engager le processus administratif pour examiner rapidement la manière dont la marijuana est inscrite en vertu de la loi fédérale », le secrétaire Xavier Becerra a confirmé que l'agence avait recommandé que le cannabis soit retiré de sa classification à l'Annexe I et placé dans un horaire inférieur. Bien que les détails explicites de la recommandation du HHS ne soient pas publics, un article publié la semaine dernière par Bloomberg News indique que l'agence suggère que le cannabis soit transféré à l'annexe III de la loi fédérale sur les substances contrôlées.

Alors que certaines entités, en particulier celles impliquées dans l’industrie commerciale du cannabis, ont salué le changement proposé comme un pas en avant « géant », d’autres – comme moi – se sont montrées beaucoup plus retenues.

JE SOUTIENS LA DÉPROGRAMMATION
https://secure.actblue.com/donate/deschedule?refcode=blog

Le cannabis doit être déprogrammé
Voici pourquoi.

Premièrement, le reclassement du cannabis à un tableau inférieur de la CSA continue de déformer la sécurité de la plante par rapport à d'autres substances contrôlées telles que les stéroïdes anabolisants et la kétamine (annexe III), les benzodiazépines (annexe IV) ou même l'alcool, ce qui n'est pas inscrit à l'annexe.

Deuxièmement, inscrire le cannabis à l’Annexe III ne correspond pas au consensus public et culturel. Les Américains ne veulent pas que le cannabis soit traité comme l’héroïne, comme c’est le cas actuellement. Pourtant, ils ne veulent pas non plus qu’elle soit traitée comme une substance de l’annexe III comme la kétamine, dont la possession n’est légale que sur ordonnance d’un médecin.

Troisièmement, et c’est le plus important, ce changement proposé ne fait pas grand-chose pour remédier au fossé grandissant entre les lois des États sur la marijuana et la loi fédérale. Chaque loi d’État qui est actuellement en conflit avec la loi fédérale le restera à l’avenir lorsque ou si l’Administration reclasse le cannabis comme substance de l’Annexe III.

C’est pourquoi, historiquement, NORML a appelé à la suppression du cannabis – en le retirant complètement de la loi sur les substances contrôlées – offrant ainsi aux gouvernements des États plutôt qu’au gouvernement fédéral la possibilité de réglementer la marijuana comme bon leur semble, sans violer la loi fédérale.

Notre message de bon sens résonne
Au cours des derniers jours, j'ai constamment promu l'appel de NORML en faveur de la suppression du cannabis auprès de dizaines de grands médias, notamment l'Associated Press, le Washington Post , l'UPI et PBS , touchant ainsi des millions de personnes. Jeudi, je suis apparu en direct sur CNN pour dire : « Le tabac et l'alcool ne sont pas visés par la Loi sur les substances contrôlées. Il est reconnu que ces substances présentent des risques bien plus importants pour la santé que le cannabis. Nous devrions traiter la marijuana [dans le cadre du système de planification fédéral] de la même manière.

NORML est aux côtés des consommateurs
En tant qu'organisation populaire qui promeut la liberté et les libertés civiles et représente les intérêts du consommateur responsable de cannabis, nous continuerons à plaider en faveur de politiques sensées en matière de marijuana, telles que la déprogrammation. Votre soutien nous fournit les ressources dont nous avons besoin pour être votre voix à Washington, DC, et pour garantir que votre voix soit entendue haut et fort dans les grands médias.

Les législateurs fédéraux reviennent maintenant de leurs vacances d'août, et il ne fait aucun doute que les discussions sur cette question seront plus nombreuses que jamais dans les couloirs du Congrès. Votre don à NORML aujourd'hui garantit que vous, le consommateur responsable, serez entendu haut et fort.

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.